NOTRE PROJET ENVIRONNEMENTALRestauration des zones humides

Dans le cadre de notre projet environnemental, nous avons restauré 3 zones humides anciennes que plusieurs siècles de pratiques agricoles avaient asséchés :

  • une prairie inondable de 6 000 m²
  • un lac retenue de 4 500 m²
  • une zone de phytoépuration de 450 m²

La Prairie inondable, une métamorphose permanente du milieu

Avant…

Sur cette photo prise en 2009, on devine les contours anciens de marécage asséché. Quelques travaux ont permis de rétablir l’écoulement du ruisseau initial. La prairie sèche a laissé place à une plaine inondée destinée à l’abreuvement et aux bains des animaux.

Après…

Comme en Afrique, les grands ongulés, par leur piétinement,  provoquent un changement continu du tracé des berges, favorisant l’apparition de vastes cuvettes humides permanentes, riches en végétation aquatique consommée par les bisons, les cerfs et beaucoup plus récemment les chevaux sauvages.

Le Lac de retenueun hôtel 4 étoiles pour la biodiversité aquatique

La construction, en 2015, d’une digue en terre de remblai barrant un petit vallon a permis de créer intégralement un lac à débordement, réservé à l’avifaune aquatique. Laquelle dispose d’une zone de tranquillité pour la nidification. S’est installée une biodiversité aquatique remarquable, tant au niveau oiseaux qu’au niveau plantes.

Plus de 350 plantes aquatiques dont phragmites, typha, iris… ont été plantées avec pour fonction :

  • la fixation des berges,
  • la phytoépuration de l’eau du lac,
  • la constitution de lieux de nidification de petites espèces comme le grèbe castagneux, ou de reproduction d’insectes dont de nombreuses libellules (Anax empereur, libellule déprimée…)

 

Ces plantes se répartissent en 3 catégories :

  • les filtrantes  jonc des chaisiers, massette, phragmites, scirpe de marais, laiche,
  • les oxygènantes : menthe, potamot…
  • les mellifères: salicaire officinale, véronique des ruisseaux, lis des teinturiers, pour les nectarivores.

A ces 350 plantes,  il faut ajouter de 125 arbres et arbustes dont saules (phytoepuration et fixation des berges), bouleaux, aulnes et noisetiers, sorbiers et alisiers pour l’accueil et le nourrissage des oiseaux sédentaires ou migrateurs.

Un lieu de villégiature pour de nombreux oiseaux, y compris les espèces migratrices…

Et de quiétude pour les insectes dont les libellules et demoiselles…Plus de 70 espèces survolent le lac !

Préparez votre séjourVenez vivre votre aventure

Venir à la réserve
Contactez-nous
Le restaurant
Le restaurant
Aux alentours
Vivez d'autres aventures