Le cerf élaphe (Cervus Elaphus)des cornes ou des bois ?

À l’exception du renne, le bois est l’apanage des cervidés mâles. Il s’agit d’un os spongieux qui tombe et repousse chaque année, à partir d’une petite bosse située sur le crâne : le pivot.

La corne est quant à elle portée par les deux sexes. Constituée d’une partie centrale osseuse, prolongement de l’os frontal et d’un étui corné, elle persiste toute la vie. Sa croissance est continue mais pas constante. Une période difficile, par exemple, engendre un ralentissement de la pousse.

Le cerf élaphe arbore une nouvelle parure chaque printemps. Il perd ses bois chaque année, en fin d’hiver ou au tout début du printemps.

Pendant la repousse qui dure jusqu’au début de l’été, il a tendance à s’isoler (mâles de 5 ans et plus) ou à vivre en petits groupes (mâles de 2 à 5 ans). Il mue également pour endosser sa tenue d’été rouge brun luisante.

Condamné par l’Homme ...... à une vie forestière

Le cerf élaphe est une grande espèce, le mâle pouvant atteindre jusqu’à 250kg. Il vivait initialement dans les grandes clairières de la forêt primaire. Le développement de l’agriculture l’en a progressivement chassé. De nos jours, le cerf élaphe passe la plus grande partie de son temps dans les espaces forestiers, ne gagnant les clairières et prairies qu’à la tombée de la nuit.

Dans la Réserve des Monts d’Azur, le cerf élaphe a retrouvé des conditions de tranquillité qui permettent de l’observer en pleine journée, vacant à ses nombreuses occupations sociales.

Une vie sociale intenseun grand enfant

Le cerf élaphe vit en hardes pendant la majeure partie de l’année. La composition de ces dernières varie en fonction des saisons : hardes de mâles au printemps et en hiver, harde de femelles et de jeunes au printemps, hardes mixtes en automne.

Le cerf élaphe est un animal social qui adore, à tout âge, jouer : galopades, sauts, combats de boxe et par-dessus tout roulades dans la boue. Mâles, femelles et jeunes prennent un malin plaisir à se couvrir de boue, de la tête aux pattes.

saison des amoursune vie sexuelle agitée

Fin août, le cerf élaphe entame sa saison amoureuse. Dans la Réserve des Monts d’Azur, le cerf brame la nuit mais aussi une bonne partie de la journée. Il émet des hoquets saccadés, rauques et puissants qui ne sont pas sans rappeler les rugissements des lions en rut, montrant sa détermination à ses adversaires.

Il cesse de s’alimenter pour se consacrer à la préservation de l’unité de sa harde, chassant les éventuels rivaux à grands coups de bois. C’est une période difficile pour lui, d’autant plus que les biches ne restent pas insensibles aux charmes du voisin et n’hésitent pas à vagabonder de l’un à l’autre ! Le brame du cerf élaphe peut se prolonger jusqu’en novembre, et les décès parmi les mâles sont fréquents, surtout si l’hiver qui suit est rigoureux.

Les faons naissent au printemps après huit mois de gestation. La mère met bas dans un endroit calme et couvert, après avoir quitté la harde. Le petit pèse de 6 à 8 kg. Il restera soigneusement dissimulé dans la végétation 2 à 3 semaines, n’apparaissant que pour téter sa mère.

Le cerf élaphe arbore une nouvelle parure chaque printemps. Il perd ses bois chaque année, en fin d’hiver ou au tout début du printemps. Pendant la repousse qui dure jusqu’au début de l’été, il a tendance à s’isoler (mâles de 5 ans et plus) ou à vivre en petits groupes (mâles de 2 à 5 ans). Il mue également pour endosser sa tenue d’été rouge brun luisante.

Préparez votre séjourVenez vivre votre aventure

Venir à la réserve
Contactez-nous
Le restaurant
Le restaurant
Aux alentours
Vivez d'autres aventures